• Le temps passe...

     

    Le 11 novembre

    Le 11 novembre est un jour férié depuis 1922, on l’appelle aussi le "Jour du souvenir". Il nous permet de nous rappeler que plus de 1,3 millions de Français sont morts et 4,2 millions ont été blessés pour la liberté de notre pays. Dans chaque ville et dans chaque village français se trouve un monument aux morts commémorant ce souvenir très douloureux qui a meurtri chaque famille de notre pays.

    Le monument aux morts de MONDOVI, village d'Algérie a été démonté après l'indépendance du pays (1962) et rapatrié en France à Eragny sur Oise.

      

      

     Le temps passe, les habitudes changent. Voici des extraits de rédactions d'écoliers ariègeois durant la guerre 1914-18

     9 novembre 1915 
    Dites ce que vous faites à la maison après la classe du soir.

    À quatre heures tous les soirs nous sortons de la classe. Le maître nous accompagne jusque sur la route.
    Alors nous nous divisons en deux groupes : l'un se dirige vers Buleix, l'autre vers Le Castet. Je fais partie de ce dernier groupe.
    En route, nous causons, nous rions, nous jouons quelquefois aux billes.
    J'arrive à la maison. Je me débarrasse de mon sac d'écolier que je pends à un clou contre le mur. Puis je vais embrasser maman qui est à côté de la fenêtre, l'aiguille aux doigts.
    Ensuite elle me charge de quelques commissions, je vais au bûcher faire la provision de bois pour la veillée, chez l'épicier acheter quelquefois du sel, du poivre, du sucre, etc. Je descends à la cave chercher un litre de vin pour le souper.
    « Maintenant étudie tes leçons et fais tes devoirs pendant que je prépare le souper » me dit maman.
    Je m'installe à table avec livres et cahiers et je fais mes devoirs.

    26 janvier 1916   
    Comment se conduit un bon fils ?
    L'avez-vous toujours été ?
    Donnez des exemples.

    Un bon fils doit être obéissant, respectueux et reconnaissant envers ses parents.
    Quand ils nous commandent d'aller faire une commission, il faut y aller tout de suite et ne pas ronchonner. Quelquefois aussi je m'amuse, maman m'appelle, je m'amuserais bien mais j'y vais.
    Si nos parents ne savent pas bien le français il ne faut pas se moquer d'eux quand ils parlent car ils ne sont pas allés à l'école comme nous.
    Quand ils seront vieux et qu'ils ne pourront pas beaucoup travailler, je travaillerai pour eux et s'ils sont malades je les soignerai.

    29 janvier 1916   
    Dites comment se passe chez vous la veillée d'hiver.

    Voici comment se passe chez nous la veillée d'hiver.
    Après le souper on met deux ou trois grosses bûches dans le feu. Chacun se met à sa place accoutumée au coin du feu. Maman tricote un bas. Moi je lis haut le journal pour que maman entende. Toutes les fois où je ne lis pas le journal, je fais mes devoirs ensuite j'étudie mes leçons tout en me réchauffant.
    Dans l'âtre les bûches flambent. On entend leur pétillement. L'eau s'écoule en bourdonnant aux extrémités des bûches. L'écorce éclate avec un petit bruit sec. Un grillon jette parfois un petit cri-cri. Les chats ronronnent au coin de l'âtre. Dehors on entend la bise siffler, les volets taper, et la pluie battre les vitres.
    Tout en se chauffant on éprouve du plaisir mais la tristesse monte au cœur à la pensée des soldats qui se battent engourdis par le froid, et les pieds dans l'eau. Mais quand même ils ont bon courage.
    J'aime bien les soirées d'hiver.

    31 octobre 2011

    Il aurait été victime d’un "coup de folie", selon les gendarmes. Un garçon de onze ans a été retrouvé mort, pendu dans sa chambre de la ferme familiale à Burnevillers, dans le Doubs. Il était monté dans la pièce un quart d’heure auparavant, après avoir été réprimandé par son père. L’enfant jouait avec ses cousins et une petite dispute a éclaté, précise L’Est républicain.

    ……………………………………………………………………………

    Une enquête, confiée à la brigade de gendarmerie de Maîche, devra déterminer s’il s’agit bien d’un suicide. Un récent rapport du neuropsychiatre Boris Cyrulnik met en évidence une augmentation du nombre de suicides chez les enfants. La semaine dernière, un garçon de onze ans a été retrouvé pendu dans sa chambre à Roubaix, dans le Nord. En 2009, 37 enfants entre 5 et 14 ans se sont donné la mort.