• Vos histoires

    P'tit dèj             de Gérard

    Un Français prend son petit déjeuner café, croissants, pain beurre, confiture),quand un Américain, ruminant son chewing-gum, vient s'asseoir près de lui.

    Le Français l'ignore, mais l'autre entame la conversation.

    L'Américain: " Vous les Français, vous mangez tout le pain ? "

    Le Français (de mauvaise humeur) : " Bien sûr."

    L'Américain : (après avoir fait une grosse bulle)

    "Pas nous. Chez nous, on ne mange que l'intérieur.On récupère les croûtes, on les recycle, on les transforme en croissants et on les envoie en France."

    Et il a un sourire plein de suffisance.

    Le Français écoute en silence.

    L'Américain insiste : " Vous mangez de la confiture avec le pain ?

    L'Américain : (claquant sa gomme entre ses dents)

    " Pas nous. Nous mangeons des fruits frais, nous récupérons les épluchures, les pépins,on les recycle en confitures qu'on envoie en France.

    Le Français demande alors :

    " Et qu'est-ce que vous faites avec les préservatifs usagés ? "

    L'Américain : " On les jette, bien sur. "

    Le Français (avec un sourire suave) :

    " Pas nous. En France, on les met dans un récipient, on les recycle, on les fait fondre, on en fait du chewing-gum qu'on envoie aux Américains ".

    MORALITE:

    Faut pas emmerder un Français qui prend son p'tit déj!  

     
     

    Promenade avec papa..


    J'ai emmené mon père au centre commercial l'autre jour pour lui acheter des nouvelles chaussures (il a 89 ans).

    Nous avons décidé de manger un bout à la cafétéria. J'ai remarqué qu'il regardait sans cesse un adolescent à coté de lui.

    A la place des cheveux, il avait une crête rouge, un punk quoi ! Mon père continuait de le regarder. Chaque fois que l'adolescent se retournait, il voyait mon père qui le fixait. Quand l'adolescent en a eu assez, avec sarcasme, il lui a demandé

    - "Qu'est-ce qui se passe le vieux, t'as jamais rien fait de fou dans ta vie?" Connaissant mon père, je me suis dépêché d'avaler pour ne pas m'étouffer sur sa réponse, je savais bien qu'il en aurait une bonne. Très décontracté et sans cligner de l'œil, il a dit :

    - " Je me suis saoulé un jour et j'ai enculé une poule, alors je me demandais si tu n'étais pas mon fils ! "

    Transmis par Armand 

     
     C'est l'histoire de la cigale et de la fourmi.

    L'été venu, la cigale se prépare pour partir en vacances et dit à la fourmi : - Tu viens avec moi à St-Tropez. Et la fourmi lui dit : - Non non, je vais rester pour gagner un peu d'argent. Deux mois après, la cigale revient avec une superbe bagnole, une super nana "90-60-90" (les cigales aussi aime ça). La cigale lui dit : - T'aurais du venir, c'était génial..., et la fourmi de dire qu'elle préfère gagner de l'argent. L'été d'après, re-belote, la cigale s'en va à Biarritz, et la fourmi préfère rester pour gagner de l'argent. Et toujours deux mois après, la cigale rentre avec une autre décapotable, une nouvelle nana hyper canon, et voit la fourmi complètement crevée après avoir travaillé tout l'été. Et la cigale de lui répéter qu'elle aurait du venir en vacances. L'été suivant, la cigale se re-prépare et redemande à la fourmi si elle veut venir. Et la fourmi lui répond : - Non non et non ! Mais si tu vois M. La Fontaine , tu lui diras QUE

    JE L' EMMERDE AVEC SES HISTOIRES DEBILES !

     
     

    La cigale moderne 

     

    La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule; elle construit sa maison et prepare ses provisions pour l’hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout l’été.

     

    Une fois l’hiver arrive, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

     

    La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d’être au chaud et bien nourrie tandis que les autres moins chanceux comme elle ont froid et faim.

     

    La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits- vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.

     

    Les Français sont frappes que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d’autres vivent dans l’abondance.

     

    Les associations contre la pauvrette manifestent devant la maison de la fourmi.

     

    Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu’elle paie “sa juste part”.

    En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l’égalité économique et une loi (rétroactive a l’été) d’anti-discrimination.

    Les impôts de la fourmi sont augmentes et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauche la cigale comme aide.

    La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n’a pas assez d’argent pour payer son amende et ses impôts.

    La fourmi quitte la France pour s’installer avec succès en Suisse.

    La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée:

    Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.

    L’ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale se détériore car cette dernière n’a rien fait pour l’entretenir.

    Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.

    Une commission d’enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 Millions d’euros.

    La cigale meurt d’une overdose; Libération et L’Humanitè commentent sur l’échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

    La maison est squattée par un gang d’araignées immigrées; le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

     Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté